Et la retraite post Covid, on en parle ?

Le 09 décembre 2020

Le départ à la retraite est une étape importante pour chacun. En effet après plusieurs années d’activité il s’agit d’une nouvelle vie qui commence, dans laquelle certains décideront de prendre du temps pour eux, pour leur famille, d’autres de voyager ou encore de s’adonner à de nouvelles activités.

Encore faut-il que leur niveau de vie le leur permette - n’oublions pas qu’en moyenne, le passage au statut de retraité induit une diminution de 30% des revenus mensuels. Dans le cas contraire, des concessions seront nécessaires.

Par ailleurs, ce n’est pas un secret, avec notamment l’allongement de l’espérance de vie, l’équilibre de notre système de retraite par répartition est mis à mal. Ajoutons à cela la crise sanitaire actuelle et ses répercussions négatives sur l’économie et sur les entreprises…

Dans un système de retraite déjà peu stable, comment les choses vont-elles évoluer ? Pourrons-nous continuer à assurer le fonctionnement du système actuel basé sur la solidarité entre actifs et retraités, alors même que des milliers de personnes perdent leur emploi ?

Ne vous laissez pas submerger par une vague de doute et la peur du lendemain. En vous posant les bonnes questions et en prenant les bonnes décisions, tout se passera bien !

•    Rappel du système de retraite par répartition en France : 

Le système par répartition en quelques mots : 

Les retraites de base et complémentaire constituent 2 régimes de retraite obligatoires.
Surtout, le système repose sur un principe de solidarité : les retraités de demain financent la retraite de ceux d’aujourd’hui.

Chaque actif cotise à une ou plusieurs caisses de retraite, en fonction de sa catégorie professionnelle.

L’âge de départ à la retraite et le calcul du montant des pensions prennent en compte différent critères dont le nombre de trimestres acquis, le taux de pension, les meilleures années de travail…

Le régime de base obligatoire prend en compte la rémunération sur laquelle vous avez cotisé et votre nombre de trimestres d'assurance vieillesse (système en trimestres).

Le régime complémentaire est un régime de retraite par points. Vos cotisations sont converties en points retraite au cours de votre carrière. Lors de votre départ en retraite, vos points sont reconvertis en pension.

•    Réforme et crise sanitaire :

-    Réforme :

Alors que le nombre de personnes âgées ne cesse de croitre, celui des actifs diminue. Donc plus de retraites à payer, mais moins de cotisations pour les financer… 

Ce fonctionnement par répartition, jugé complexe et non équilibré, a fait l’objet d’un projet de réforme en 2019 qui sera repris en 2021. Objectif : homogénéiser, simplifier et équilibrer l’organisation, à travers un système universel en points. Il regroupera les 42 régimes existants, incitera à quitter la vie active le plus tardivement possible, et donnera les mêmes droits à chacun (1€ cotisé vaudra la même chose pour tous…).
Ceci étant toujours basé sur le principe de la répartition. 

Cette réforme a provoqué beaucoup d’agitation et de débats car elle engendrerait la baisse du niveau des pensions, l’augmentation des cotisations et de l’âge de départ pour bénéficier du taux plein.

Et qu’en est-il dans un contexte où se rajoutent en plus, pour beaucoup, la perte d’emploi ou, a minima, un temps de travail (et de facto de cotisations) réduit ?

-    La crise sanitaire ne venant rien arranger :

Répartition, d’accord, mais pour répartir quoi s’il n’y a plus suffisamment de cotisants ?

En effet le constat de l’impact de cette crise sur la retraite est le suivant : avec les licenciements économiques, les faillites et dépôts de bilan, la hausse de l’activité partielle, la baisse ou le report des cotisations, on se demande bien d’où viendra le budget pour continuer à financer les retraites.

Dans son rapport annuel, le Conseil d’Orientation des Retraites (COR), chiffre le déficit, de la date du premier confinement à aujourd’hui, à 23,5 milliards d’euros.

La réforme prévoit aussi que l’indexation des retraites sera calculée sur l’évolution des salaires et non plus l’inflation, or dans un contexte où les salaires ne vont cesser de diminuer… 

A 3 actifs pour 1 retraité, on estimait déjà que le système n’était plus viable.  Et maintenant, comment espérer tenir sur la durée ?

Rappelons le : le système de retraite actuel ne suffisait déjà pas pour garder un train de vie similaire à celui d’avant la retraite. La situation actuelle ne laisse pas espérer une amélioration. Anticiper prend alors toute son importance afin d’avancer l’esprit tranquille

Et il existe de multiples solutions afin de préparer votre retraite de façon active : en misant dès maintenant sur des supports d’investissement tant financiers qu’immobiliers, vous pourrez le moment venu bénéficier de revenus complémentaires ou d’un capital valorisé : il y en a pour tous les goûts et tous les objectifs. 

-    Quelques solutions financières : PER, contrat d’assurance vie, PEA… : ils vous permettront de bénéficier d’un capital valorisé dans le temps tout en vous offrant d’autres avantages durant votre vie active…

-    Quelques solutions Immobilières : Location Meublée Non Professionnelle, SCPI européennes de rendement… pour un complément de revenus non fiscalisé !


En conclusion, les difficultés que la France rencontre pour la gestion de son système de retraite sont importantes, et il est très difficile de dire comment se fera sa distribution et à quelle hauteur dans les années à venir. Dans un contexte économique fragilisé, il semble utopique de penser qu’un système par répartition pourra perdurer.


Décidez de ne pas subir un système incertain. Anticipez en organisant votre patrimoine, c’est la clé pour assurer votre avenir le plus sereinement possible !

Il est alors temps de prendre votre retraite en main, et notre équipe est là pour vous y aider !
 

Partagez

Article par : Paola COLLALTO

Demande de consultation

32, rue d’Alsace Lorraine 31000 Toulouse

?>

Téléphone : +(33) 5 32 02 81 71 - contact@wealth-A7.com