Alerte inflation !

Le 26 mai 2020

L’inflation. Que se cache-t-il derrière ce terme économique ? La crise du Coronavirus pourrait-elle entraîner une hausse de l’inflation ? Avec quelles conséquences ???

Elle se caractérise par la baisse du pouvoir d’achat de la monnaie sur une longue période. C’est-à-dire que pour la même somme, vous obtiendrez moins de biens ou de services qu’auparavant, il s’agit donc d’une dévaluation de la monnaie (de l’euro par exemple).  Ce phénomène est mesuré par l’Indice des Prix à la Consommation (IPC) et se traduit par une hausse durable et généralisée du niveau des prix des biens et services. Il ne s’agit donc pas de la hausse du prix de certains produits uniquement, de manière ponctuelle mais bien d’une hausse générale, touchant la majorité des secteurs et qui dure dans le temps.
Même si elle peut avoir des conséquences positives, l’inflation est généralement une mauvaise nouvelle pour les ménages car synonyme de baisse du pouvoir d’achat… Il faut également être très attentif à la gestion de ses placements financiers.

Dans ce contexte de crise sanitaire, il existe bel et bien un risque d’inflation qui pourrait prendre deux formes : 

  1. L’inflation structurelle : elle est liée aux mutations de l’économie. En effet, les entreprises doivent assumer des surcoûts dus au respect des règles sanitaires pour endiguer la transmission du virus : distances de sécurité (donc moins de salariés présents en même temps), acquisition de matériel de protection… Les coûts de production risquent ainsi d’augmenter dans plusieurs secteurs et entraineront mécaniquement une hausse des prix de vente pour maintenir les entreprises à flot.
  2. L’inflation conjoncturelle : la Banque Centrale Européenne (BCE) prévoit d’ici la fin de l’année d’injecter près de 1.100 milliards d’euros dans l’économie afin de lui apporter son soutien. Cet immense apport d’argent frais est réalisé au moyen de rachats par la BCE auprès des banques européennes de dettes d’entreprises et d’Etats. C’est ce que l’on appelle une politique de quantitative easing (ou assouplissement quantitatif). 

Cette injection massive de liquidités a pour objectif de permettre aux banques d’octroyer de nouveaux prêts afin de financer l’économie réelle et ainsi relancer la consommation et l’investissement. Conséquence : une hausse de la demande qui risque alors de se traduire par une hausse… de l’inflation ! Pour contrecarrer cette augmentation, la BCE peut être tentée d’augmenter ses taux directeurs par la suite, afin de tarir la demande et limiter l’inflation, toutefois le risque de krach du marché obligataire pourrait bien l’en dissuader.

Ces deux types d’inflation seront donc potentiellement générés par la crise du Coronavirus, menaçant ainsi votre pouvoir d’achat.

En période d’inflation, la prudence est de mise et il vaut mieux privilégier certaines classes d’actifs plutôt que d’autres… si vous souhaitez bénéficier de conseils de professionnels de la gestion d’actifs afin d’optimiser au mieux votre épargne, et anticiper une éventuelle hausse de l’inflation, n’hésitez-pas à nous contacter. Nos experts patrimoniaux et financiers Wealth A7 sont toujours à vos côtés !

Partagez

Article par : Orane TREHET

Demande de consultation

32, rue d’Alsace Lorraine 31000 Toulouse

?>

Téléphone : +(33) 5 32 02 81 71 - contact@wealth-A7.com