Pourquoi l’obtention d’un emprunt s’avère de plus en plus difficile ?

Le 21 juin 2022

A cause de l’inflation, les taux des crédits ont augmenté progressivement ces derniers mois, cependant, le taux d’usure est resté stable et empêche les banques de réaliser une de leurs tâches : le prêt. Wealth A7 vous explique pourquoi le taux d’usure, censé protéger les français des crédits trop coûteux, est aujourd’hui un frein :

 

Qu’est-ce que le taux d’usure ?

Un taux d’usure est un taux maximal d’emprunt, cela signifie qu’une banque ne peut pas faire un prêt au-dessus ce taux. En principe, le taux d’usure permet de protéger le consommateur d’un coût trop abusif.

Les taux d’usures sont calculés chaque trimestre par la Banque de France. Pour cela, les taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit au trimestre précédent seront regardés et le taux d’usure variera en fonction de ces données. Chaque taux d’usure est évidemment adapté à la durée du prêt mais aussi au type de prêt (= prêt à la consommation, prêt immobilier).

 

Le TAEG

Le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global permet de comptabiliser tous les frais rattachés au crédit, si le pourcentage obtenu dépasse le taux d’usure, alors l’organisme bancaire ne pourra pas accorder le prêt demandé.

Le TAEG regroupe plusieurs éléments :

              ° Taux d’intérêt du prêt :

              ° Frais, rémunérations : les frais de dossier et les frais de courtage par exemple.

              ° Primes d’assurance emprunteur : si l’assurance obligatoire a été souscrite simultanément.

 

Les taux d’avril pour le crédit immobilier :

Crédit

Taux effectif moyen pratiqué au 1er trimestre

Taux d’usure au 1er avril 2022

Prêt immobilier durée < 10 ans

1,88

2,51

Prêt immobilier durée entre 10 et 20 ans

1,82

2,43

Prêt immobilier durée > 20 ans

1,80

2,40

Prêt relais

2,15

2,87

 

La problématique du taux d’usure en période d’inflation

Depuis quelques années, les taux ont été historiquement bas et les prêts faciles d’accès. Cependant, ces derniers mois, et cela à cause de la crise en Ukraine, l’inflation fait foi et les prix augmentent. Les banques ressentent aussi cette hausse et se refinancent difficilement. Par voie de conséquence, la hausse que subissent les banques se voit répercuter sur le cout des crédits et les taux d’intérêt.

C’est ici où la problématique du taux d’usure rentre en jeu, par exemple, si une banque doit augmenter le taux d’intérêt de ses prêts immobiliers d’une durée supérieure à 20 ans à 1,95 % avec un taux d’assurance emprunteur de 0,80% pour deux personnes, elle se retrouvera bloquée par le taux d’usure. En effet le TAEG sera de 2,75% et donc supérieur au taux d’usure de 2,40%, sans compter les frais de garantie et les frais de dossier !

 

Quelle est l’origine de cette problématique ?

En effet, les banques se retrouvent de plus en plus en difficultés pour accorder des prêts car leur taux sera finalement jugé excessif. Le problème réside dans le calcul de ce taux d’usure et son « décalage ». Le coût de la vie et donc les taux n’ont cessé d’augmenter ces derniers mois, or le taux d’usure n’est calculé qu’une fois par trimestre en se basant sur les données du semestre précédent. Ainsi, ce décalage de trois mois a pour conséquence que le taux d’usure en période d’inflation n’est plus une protection pour les consommateurs, mais un véritable frein à leurs projets. Le ministre de l’Economie a conscience de ces difficultés et est prêt à faire évoluer la méthode de calcul de ce taux d’usure afin de fluidifier les conditions d’accès aux crédits.

 

Malgré ces temps difficiles, il existe toujours des solutions pour vos projets, Wealth A7 peut vous accompagner dans votre recherche de financement, contactez-nous !

Partagez

Article par : Darina Attanasio

Demande de consultation

32, rue d’Alsace Lorraine 31000 Toulouse

36, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

?>

Téléphone : +(33) 7 49 104 187 - contact@wealth-A7.com