L'immobilier face au Coronavirus : investir c'est réfléchir

Le 21 avril 2020

Comme on pouvait s’y attendre, la crise sanitaire déclenchée par l’épidémie de coronavirus impacte le marché de l’immobilier. Quand l’économie va mal, on peut se résigner et attendre que cela passe. Ou alors, on peut réagir et chercher des solutions pour que cela aille mieux.

Chez Wealth A7, vous le savez, on préfère prendre les devants ! Vous avez un souci ? Nous sommes là pour vous aider ! par exemple :

•    Les chantiers en cours :

Le secteur de la construction a connu un coup d’arrêt depuis l’annonce du confinement de la population avec la mise en veille de 95% des chantiers en cours en mars. Depuis début avril, les entreprises peuvent reprendre les chantiers sous réserve du respect des règles sanitaires assurant la sécurité des travailleurs mais les syndicats considèrent cette reprise prématurée. Elle s’avère donc, pour l’heure, relativement timide.

Ce que cela veut dire pour vous :
Vous avez investi dans l’immobilier neuf et pensiez prendre livraison de votre bien cette année ? Si la livraison de votre bien est décalée à l’année prochaine, alors, l’avantage fiscal que vous aviez prévu pour 2020 sera lui aussi décalé.
Vous perdez votre avantage fiscal en 2020 ? Contactez-nous, nous avons des solutions pour optimiser votre impôt !

•    Les demandes de permis de construire :

Si les permis de construire expirant au cours de la période de confinement ont été prorogés de 2 mois à partir de la fin de l’état d’urgence sanitaire, l’instruction des nouvelles demandes est quant à elle suspendue, les services compétents étant fermés. Le report du 2nd tour des élections municipales est également une mauvaise nouvelle car il faudra attendre que les nouvelles équipes soient en place pour l’attribution des autorisations des permis de construire. 

Ce que cela veut dire pour vous :
Il se peut qu’il y ait sur 2020 une contraction importante du nombre de permis de construire attribués. L’offre de logements dans l’immobilier neuf va donc se restreindre en 2021 et 2022.
Les bonnes affaires seront plus rares. Contactez-nous pour vous positionner rapidement sur les projets qui présentent les meilleures caractéristiques.

•    Les actes notariés : 

Afin de limiter l’impact de la crise sur les projets immobiliers en cours, le gouvernement a exceptionnellement autorisé la signature à distance des actes notariés. Encore faut-il que l’ensemble des études notariales soient équipées d’un système de signature électronique, ce qui est loin d’être le cas… Dans les faits des retards s’accumulent.

Ce que cela veut dire pour vous :
Vous pensiez finaliser votre projet rapidement et vos espoirs s’évanouissent ? Wealth A7 travaille déjà avec des notaires capables de vous faire signer à distance. Contactez-nous et nous vous expliquerons comment procéder.

•    La « pierre-papier » :

Les locataires professionnels ont été autorisés à suspendre le versement de leurs loyers. Certains propriétaires bailleurs sont même incités à renoncer à ces loyers. Les faillites potentielles des entreprises locataires pourraient aussi impacter autant le rendement que la valorisation des SCPI : pas de loyers ou moins de loyers = pas ou peu de rendement et pas de locataires = une multitude de biens à la vente sur le marché et des prix à la baisse car peu d’acheteurs.

Ce que cela veut dire pour vous :
Vous vouliez investir dans des parts de SCPI de bureaux et commerces ? Sélectionnez plutôt des SCPI plus diversifiées et tablez sur des thématiques d’avenir : santé, éducation, résidentiel dans une moindre mesure. Appelez-nous et nous aiderons à faire les bons choix.

•    Un projet immobilier :

Jusqu’à récemment, les investissements immobiliers étaient dopés par des conditions de crédit très alléchantes. Depuis peu, les taux d’intérêt ont augmenté et les conditions d’octroi se sont durcies. Quant à la crise, elle frappe les entreprises et les plans de licenciement vont se succéder. C’est aussi triste à dire mais c’est un constat : le confinement provoque des séparations et le virus fait augmenter le nombre de décès… Dans ces conditions, la demande pour l’immobilier ancien va se réduire alors que le nombre de biens à la vente va augmenter.

Ce que cela veut dire pour vous :
Dans l’immobilier ancien, quand la demande baisse alors que l’offre augmente, les prix diminuent. Si vous aviez un projet, temporisez un peu : il est fort probable que les opportunités de demain seront bien plus intéressantes que celles d’hier !

 

Nos experts Wealth A7 sont toujours à vos côtés quelle que soit la situation, n’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de notre expertise en matière immobilière mais également financière et fiscale.

Partagez

Article par : Orane TREHET

Demande de consultation

32, rue d’Alsace Lorraine 31000 Toulouse

?>

Téléphone : +(33) 5 32 02 81 71 - contact@wealth-A7.com